Meurtre de Litvinenko : une affaire embarrassante pour Poutine ?

France 3

En direct de Moscou, Dominique Derda, fait le point sur la réaction de Moscou.

Un juge britannique a affirmé ce jeudi 21 janvier que l'État, dont Vladimir Poutine, était responsable de l'assassinat il y a 10 ans d'Alexandre Litvinenko, ancien agent secret russe devenu opposant. Pour l'heure du côté de Moscou, "pas de réactions encore de Vladimir Poutine. Seul son porte-parole a déclaré que l'enquête ne démontrait rien, qu'il n'y avait aucune preuve, que des suppositions", rapporte Dominique Derda, correspondant pour France Télévisons en Russie.

D'autres préoccupations 

L'affaire est tout de même embarrassante pour le pouvoir, même si l'opinion publique russe a d'autres préoccupations que la mort d'un opposant. "Sa préoccupation numéro un est bien évidemment l'économie qui est au plus mal", souligne le journaliste avant d'ajouter que "Vladimir Poutine sait aussi que cette tempête avec le Royaume-Uni sera de courte durée. David Cameron, le Premier ministre britannique le reconnaissait lui-même aujourd'hui, 'pour tenter de trouver une solution à la crise en Syrie, qu'on le veuille ou non, on n'a pas le choix, il faudra bien discuter avec la Russie'".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne