Le mausolée de Lénine continue sa mue

Un immense dôme gonflable temporaire recouvre le mausolée en marbre de Lénine. Installé sur la place Rouge à Moscou, il va maintenir une température correcte pendant l’hiver et permettre aux ouvriers de continuer les travaux de rénovation.
Un immense dôme gonflable temporaire recouvre le mausolée en marbre de Lénine. Installé sur la place Rouge à Moscou, il va maintenir une température correcte pendant l’hiver et permettre aux ouvriers de continuer les travaux de rénovation. (AFP PHOTO / ALEXANDER NEMENOV)

Une fois de plus, le maintien ou non de la dépouille de Vladimir Illich Lénine place Rouge, à Moscou, ressurgit. Embaumée, elle est présentée au public dans un mausolée.

Depuis la chute du régime communiste en 1991, de nombreux débats agitent régulièrement la société russe sur la conservation de cet édifice érigé à la fin des années 20 et de son célèbre défunt.

Le coût élevé de cette nécropole et le fait de célébrer aujourd’hui le culte de Lénine, figure politique du passé, font dire à d’aucuns qu'il serait préférable d’enterrer ses restes dans un cimetière, comme le sont ceux des autres dirigeants soviétiques.

 

Vingt ans après la chute du régime, les communistes russes s'y opposent. Ils considèrent toujours «le Père de la révolution» comme un héros national.
 

Comme l’ancien président Boris Eltsine (au pouvoir de 1991 à 1999), Vladimir Poutine a toujours défendu ce monument funéraire, le mettant en parallèle avec les reliques chrétiennes.


Vous êtes à nouveau en ligne