Attentat à Saint-Pétersbourg : huit personnes ont été inculpées pour "terrorisme"

Un homme suspecté de complicité avec le terroriste du métro de Saint-Petersbourg, le 7 avril 2017.
Un homme suspecté de complicité avec le terroriste du métro de Saint-Petersbourg, le 7 avril 2017. (OLGA MALTSEVA / AFP)

L'attentat dans le métro avait fait 13 morts et des dizaines de blessés dans l'ancienne capitale impériale.

L'enquête avance en Russie. La justice a inculpé, vendredi 7 avril, pour "terrorisme" et "complicité de terrorisme" huit complices présumés de l'auteur de l'attentat meurtrier de lundi 3 avril dans le métro de Saint-Pétersbourg. L'explosion avait fait 13 morts et des dizaines de blessés dans l'ancienne capitale impériale.

Le tribunal Nevski de Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, a annoncé avoir placé en détention jusqu'au 2 juin, le temps de l'enquête, six ressortissants de pays d'Asie centrale, âgés de 20 à 39 ans. Ils avaient été arrêtés la veille dans la ville, et les enquêteurs ont découvert à leurs domiciles un "engin explosif identique à celui découvert à la station Plochtchad Vosstaniïa du métro de Saint-Pétersbourg" qui avait été désamorcé à temps lundi, ainsi que des armes à feu et des munitions,.

L'un des inculpés a reconnu avoir été en contact avec le terroriste

Deux autres complices présumés arrêtées jeudi à Moscou, dont une femme, ont été également inculpés pour "terrorisme" par le tribunal Bassmanni de la capitale russe. L'un des complices présumés, âgé de 24 ans, a reconnu avoir été en contact avec Akbarjon Djalilov, l'auteur présumé de l'attentat, a précisé la presse locale.

Les motivations d'Akbarjon Djalilov, également tué dans l'attentat, restent inconnues mais le Comité d'enquête a indiqué mercredi examiner ses éventuels liens avec l'EI, qui n'a pas revendiqué cette attaque.

Les forces de l'ordre ont également arrêté mercredi à Saint-Pétersbourg sept ressortissants de pays d'Asie centrale soupçonnés d'être des recruteurs de "terroristes". Ces interpellations n'étaient pas liées "pour le moment" à Akbarjon Djalilov, ont-elles affirmé.

Vous êtes à nouveau en ligne