Crash en Russie : la principale boîte noire de l'avion retrouvée en mer Noire

Des bateaux naviguent sur la zone du crash d\'un avion militaire russe, le 26 décembre 2016, au large de Sotchi (Russe).
Des bateaux naviguent sur la zone du crash d'un avion militaire russe, le 26 décembre 2016, au large de Sotchi (Russe). (VASILY MAXIMOV / AFP)

En attendant l'exploitation des données, la Russie a suspendu, mardi, les vols de tous ses Tupolev Tu-154.

Elle se trouvait à moins de deux kilomètres des côtes russes, à une profondeur de 17 mètres. La principale boîte noire de l'avion militaire russe qui s'est abîmé en mer Noire dimanche a été retrouvée, mardi 27 décembre, selon le ministère russe de la Défense. Dans les prochaines heures, cet enregistreur de vol doit être transporté à Moscou pour être déchiffré.

Le Tupolev Tu-154 avec 92 personnes à bord, parmi lesquelles 64 membres des chœurs de l'Armée rouge, s'était écrasé après son décollage de l'aéroport de Sotchi, sur les côtes de la mer Noire. Il se rendait à la base aérienne de Hmeimim, près de Lattaquié en Syrie, utilisée pour lancer des bombardements aériens contre les rebelles syriens. "A ce jour, 12 corps et 156 fragments de corps ont été retrouvés", a précisé le ministère.

Les Tupolev Tu-154 cloués au sol

Les autorités cherchent toujours à déterminer l'origine de la catastrophe, mais semblent déjà écarter la thèse de l'attentat. Selon les services de sécurité russes, les pistes privilégiées sont l'infiltration d'un corps étranger dans le moteur, un carburant de mauvaise qualité entraînant une perte d'énergie, une erreur de pilotage ou une défaillance technique de l'avion. 

La récupération des boîtes noires devrait permettre d'en savoir plus sur les causes de l'accident. En attendant, selon l'agence Interfax, la Russie a décidé, mardi, de suspendre les vols de tous ses Tupolev Tu-154.

Vous êtes à nouveau en ligne