Biélorussie : des manifestants dénoncent des arrestations arbitraires

France 2

En Biélorussie, la réélection, le 9 août, du président Alexandre Loukachenko reste très contestée. Chaque week-end, plus de 100 000 manifestants descendent dans les rues. Ils dénoncent des arrestations violentes et arbitraires.

Les images d’arrestations de manifestants, à Minsk, en Biélorussie témoignent de la brutalité dont font preuve les forces de l’ordre depuis la réélection controversée du président Loukachenko le 9 août. Les marches de femmes ne sont pas épargnées. Les personnes interpellées finissent pour la plupart dans un centre de détention devenu tristement célèbre. Devant, des proches cherchent à obtenir des nouvelles des détenus.

“Il est devenu injoignable

Parmi eux, une femme qui s’accroche à une lettre de recommandation envoyée par l’université de son fils. “On s’est appelé, parce que lui et moi on devait se retrouver devant un magasin. La communication a été coupée, puis il est devenu injoignable. Des amis m’ont dit qu’il avait été arrêté, raconte Svetlana Astanina. Personne ne dit rien, personne ne sort. On a des informations que grâce à des bénévoles. Elle ne sait toujours pas ce qui est reproché à son enfant, ni s’il est en bonne santé.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne