Avion russe abattu par la Turquie : faut-il s'attendre à des représailles ?

FRANCE 2

Pour Dominique Derda les représailles de la Russie envers la Turquie seront sans doute économiques.

Mardi 24 novembre, la Turquie a abattu un avion de chasse russe qui aurait violé son espace aérien. "Chacun ici se demande quelle menace pouvait bien représenter cet avion alors qu'il n'aurait survolé la Turquie que pendant une quinzaine de secondes à peine si l'on en croit les Russes, sur une distance de moins de trois kilomètres", rapporte Dominique Derda en direct de Moscou.

Vladimir Poutine décidera des sanctions

Pour l'heure, les représailles, s'il y en a, devraient d'abord être économiques. "Des députés cet après-midi à la Douma suggéraient d'interdire aux compagnies aériennes turques de venir jusqu'ici et le ministère des Affaires étrangères lui déconseille désormais aux Russes d'aller passer leurs vacances là-bas", poursuit-il. Selon le journaliste, près de deux millions de Russes ont séjourné cette année en Turquie. "C'est Vladimir Poutine qui tranchera et on attend désormais de connaître ses décisions", conclut Dominique Derda.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne