Eurozapping : le Royaume-Uni veut durcir sa politique migratoire

franceinfo

Les équipes de franceinfo reviennent sur les sujets qui ont marqué l'actualité européenne, jeudi 1er octobre.

Plusieurs sujets ont fait la une des JT européens, jeudi 1er octobre. Parmi eux : la Grande-Bretagne veut durcir sa politique migratoire. Sur des bateaux pneumatiques, près de 2 000 migrants partis de France, ont traversé la Manche rien qu'en septembre. Autant que l'année dernière. Pour le gouvernement britannique, il faut rendre le Royaume-Uni moins attractif. Avec 7 000 arrivées en 2020, les services d'accueil sont débordés.

En Allemagne, Alexeï Navalny accuse Poutine d'empoisonnement. Dans sa première interview depuis sa sortie de l'hôpital, l'opposant russe affirme que seul Vladimir Poutine a pu l'empoisonner. Au journal allemand Der Spiegel, Alexeï Navalny affirme qu'il poursuit son combat et promet de retourner en Russie. Un retour qui s'annonce compliqué. Le porte-parole du Kremlin a jugé ses propos inadmissibles et le menace de poursuites pour insulte au président. Il l'accuse même d'être un agent de la CIA.

Un plan d'urgence pour l'industrie du textile ?

Le textile portugais malmené par l'épidémie de coronavirus. Des usines au ralenti, des commandes en berne, jamais l'industrie textile, qui compte 700 entreprises au Portugal, n'a traversé une telle crise. "Plus de 90 000 emplois sont en danger. Le gouvernement ne peut pas se contenter de dire de redémarrer, c'est une catastrophe nationale", a déclaré César Araujo, de l'Association des entreprises textiles portugaises. L'ensemble du secteur appelle à un plan de sauvegarde d'urgence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne