Russie : Dmitri Medvedev est prêt à redevenir président

(RIA Novosti Reuters)

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, "n'exclut pas" de revenir au Kremlin. Président de 2008 à 2012, puis remplacé par Vladimir Poutine, il ne dirait pas non à un deuxième mandat.

Vladimir Poutine l'a fait,
alors pourquoi pas lui ? Le Premier ministre, et ex-président russe,
Dmitri Medvedev, 47 ans, se verrait bien retourner au Kremlin. Dans une
interview accordée au Figaro
, il déclare : "Si ma santé le permet
et si nos gens me font confiance pour ce travail, il est évident que je
n'exclus pas un tel retournement des événements
". Et de faire ensuite référence
à la formule d'Héraclite (On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve) :
"Il ne faut
jamais dire jamais. D'autant plus que je me suis déjà baigné une fois dans ce
fleuve et que c'est un fleuve dans lequel on peut se baigner deux fois
".

"S'il y a quelqu'un
avec qui il est facile de travailler comme Premier ministre après avoir été
président, c'est Vladimir Poutine. Je n'aurais pas été le Premier ministre de
quelqu'un d'autre" (Dmitri Medvedev)

Dmitri Medvedev a été
propulsé au Kremlin (2008-2012) par Vladimir Poutine, qui est devenu son
Premier ministre. Selon la loi, il ne pouvait pas enchaîner plus de deux
mandats consécutifs.

En mars dernier, lorsque
Vladimir Poutine est revenu au pouvoir
, il a choisi comme
Premier ministre... Dmitri Medvedev. Une position que l'ancien président ne
pouvait pas refuser sous peine d'être "oublié" de l'échiquier
politique. Cette position l'a cependant beaucoup affaibli. Selon le journal
russe Nezavissimaïa Gazeta , depuis qu'il est chef du
gouvernement, Medvedev "le modernisateur" est en plein déclin. "Pour
un homme politique ambitieux
[dont le mot d'ordre durant son mandat
présidentiel avait été "modernisation"], accepter de devenir Premier
ministre en pareil contexte représentait un risque évident et une démarche
largement désespérée, comme le fait de se raccrocher à un brin de paille pour
ne pas se noyer
" écrit le quotidien. Le principal problème est, selon le
journaliste, que Medvedev "n'a pas eu carte blanche " et n'a donc "formulé
aucune idéologie ou concept pour l'avenir
".

Si il
revient au pouvoir, qui pour être son Premier ministre ? A cette question,
Dmitri Medvedev rit : "La situation sera alors tout à fait
différente
". En tout cas, il l'assure, il a actuellement une bonne
collaboration avec Vladimir Poutine, "S'il y a quelqu'un avec qui il est facile de travailler
comme Premier ministre après avoir été président, c'est Vladimir Poutine. Je
n'aurais pas été le Premier ministre de quelqu'un d'autre
".

Quant au président
actuel, Vladimir Poutine, 60 ans, il a entamé un mandat de six ans cette année
et a évoqué la possibilité d'effectuer à nouveaux deux mandats d'affilée. C'est-à-dire
rester au Kremlin jusqu'en 2024.

Vous êtes à nouveau en ligne