VIDEO. Un plateau 100% féminin, la première de "Politics Live" a fait des vagues outre-Manche

Voir la vidéo

La première de la nouvelle émission politique de la BBC, "Politics Live", a été une curiosité en Angleterre. Autour de la table pour débattre, six femmes. Et cela n'a pas plu à tout le monde.

"Je suis fière, fière de faire une émission pareille alors que ce n’était pas notre intention". Jointe par franceinfo, la présentatrice de la BBC 2, Jo Coburn, est enthousiaste. Lundi 3 septembre, la première de sa nouvelle émission politique "Politics Live" a fait l'évènement au Royaume-Uni.

La raison ? Autour de la table pour parler politique, six femmes. Amber Rudd, membre du Parti conservateur, Emily Thornberry, membre du Parti travailliste, Laura Kuenssberg, spécialiste politique à la BBC, Camilla Tominey, journaliste au Telegraph, et Anushka Asthana, journaliste au Guardian entouraient l'animatrice. Ce plateau exclusivement féminin n'était pas un "coup" de la part de la chaîne. Juste une coïncidence. 

C’est arrivé naturellement. Ça s’est produit parce qu’on a cherché les personnes les plus pertinentes et qui étaient disponibles pour venir dans l’émission.

Rob Burley, responsable de "Politics Live"

à franceinfo

Twitter se déchaîne

Cette curiosité n'a pas manqué de faire parler sur les réseaux sociaux. De nombreux spectateurs se sont émus d'un tel plateau. Certains ont parlé de sexisme.

"Un plateau de 6 femmes est sûrement sexiste contre les hommes. Bien entendu, les femmes sont sous-représentées dans certaines parties des médias, mais pourquoi les hommes et leurs idées devraient-ils être exclus de la conversation ?", s'est interrogé un internaute.

D'autres se sont amusés à recensé tous les tweets qui se sont offusqués de ce plateau sans homme, alors qu'un plateau masculin ne provoque pas de telles réactions.

Des commentaires plus malveillants ont laissé entendre que les femmes n'étaient pas indiquées pour parler de politique en comparant "Politics Live" à une célèbre émission britannique "Loose Women". Ce show, où le plateau est uniquement composé de femmes, aborde des thèmes plus "légers" comme la vie privée des célébrités.

Des remarques qui n'ont évidemment pas été du goût de Rob Burley.

Nous avons beaucoup de travail en tant que société, si on ne veut plus avoir cette attitude sexiste de dire aux femmes ce qu’elles ont le droit de faire ou ne pas faire.

Rob Burley, responsable de "Politics Live"

à franceinfo

Vous êtes à nouveau en ligne