Uber n'a plus le droit de rouler à Londres

Franceinfo

En raison d'une faille informatique, les véhicules Uber n'ont plus le droit de parcourir la capitale britannique. 45 000 conducteurs sont menacés dans leur activité.

La plateforme de véhicules de tourisme avec chauffeur Uber a perdu son droit d'exercer à Londres (Royaume-Uni), en raison d'une faille informatique. En effet, cette dernière permettait à des milliers de conducteurs sans permis d'usurper le compte d'un chauffeur existant. Il ne suffisait plus qu'à coller sa propre photo et de prendre en charge des passagers.

Trois millions d'utilisateurs

Selon le maire de Londres, Sadiq Khan, "il y a au moins 14 000 voyages où le client Uber a pensé que le conducteur était une personne alors que c'était quelqu'un d'autre. Il y a aussi eu des exemples où des conducteurs, dont le permis de conduire avait été suspendu ou renvoyé, ont été autorisés de conduire pour Uber". La capitale britannique représente le plus gros marché européen pour Uber, avec 3 millions d'utilisateurs et 45 000 conducteurs. "Je serai probablement obligé de vendre ma voiture parce que je ne sais pas ce que je vais faire", confie l'un d'eux. La plateforme de VTC a 21 jours pour faire appel.

Vous êtes à nouveau en ligne