VIDEO. Ryanair critiqué pour ne pas avoir expulsé de l'un de ses vols un passager qui avait proféré des insultes racistes

Un passager a proféré des insultes racistes à l\'encontre de sa voisine à bord d\'un vol Ryanair qui reliait Londres à Barcelone, le 19 octobre 2018.
Un passager a proféré des insultes racistes à l'encontre de sa voisine à bord d'un vol Ryanair qui reliait Londres à Barcelone, le 19 octobre 2018. (DAVID LAWRENCE / YOUTUBE)

L'homme, blanc, a refusé d'être assis à côté de sa voisine, noire. Celle-ci a été changée de place par l'équipage, et le passager a pu rester à bord.

Des paroles d'une extrême violence. Une vidéo montrant un passager proférant des insultes racistes à l'encontre d'une passagère d'un vol Barcelone-Londres de Ryanair suscite des commentaires outragés sur les réseaux sociaux. La scène a été filmée par un autre passager, David Lawrence, avant le décollage du vol, vendredi 19 octobre. Il a ensuite posté la vidéo sur ses réseaux sociaux, où elle a par exemple été vue plus de 5 millions de fois sur Facebook, lundi à 18 heures.

Sur ses images, on peut voir un homme blanc, plutôt âgé, assis près d'un hublot, se disputer violemment avec une dame noire assise à côté de lui. Il lui ordonne de changer de place et lui lance des injures racistes à deux reprises ("mocheté de bâtarde noire"). Une autre femme, présentée par la presse britannique comme la fille de la dame, intervient, criant à l'homme d'arrêter ses invectives : "Ne pensez même pas lui crier dessus ! Taisez-vous !" 

Ryanair assure avoir prévenu la police

Un steward de Ryanair et un passager assis derrière eux essaient de calmer la situation, sans grand succès. "Si vous ne changez pas de siège, c'est moi qui vais vous en faire changer", s'exclame par exemple le passager. Finalement, le steward change la passagère de place et prévient l'homme qu'il va alerter son "supérieur". Lorsque la vidéo s'arrête, le passager est toujours à bord.

De nombreux internautes ont critiqué la réaction de la compagnie aérienne, estimant qu'elle aurait dû expulser l'homme de l'avion plutôt que de changer la victime de place.

La compagnie a réagi par un tweet, dimanche, dans lequel elle dit être "au courant" de cette vidéo et avoir "confié cette affaire à la police de l'Essex", le comté de l'aéroport de destination de l'avion, Londres Stansted.

Vous êtes à nouveau en ligne