Royaume-Uni : Theresa May accusée d'avoir caché l'échec d'un test de missile nucléaire

Un sous-marin du programme britannique Trident, le 4 avril 2013, lors d\'une patrouille dans les eaux écossaises.
Un sous-marin du programme britannique Trident, le 4 avril 2013, lors d'une patrouille dans les eaux écossaises. (ANDY BUCHANAN / AFP)

Le "Sunday Times" révèle un incident lors d'un test de missile Trident, en juillet dernier. Ce dysfonctionnement n'a jamais été évoqué par la Première ministre, alors même qu'elle plaidait, face aux députés, pour le renouvellement du programme.

Theresa May a-t-elle caché un incident lors d'un test de missile nucléaire ? C'est en tout cas l'avis de l'opposition britannique, qui réclame des explications après la manœuvre d'un submersible en juillet dernier. A en croire les informations du Sunday Times (en anglais), qui cite une source au sein de la marine, un missile Trident testé au large des côtes de Floride aurait pris la mauvaise direction, en s'orientant vers le continent américain.

Theresa May esquive la question

Il s'agissait du premier tir d'essai en quatre ans d'un missile nucléaire britannique, effectué peu avant l'accession de Theresa May à la tête du gouvernement. Mais, une fois en poste, la Première ministre a omis de mentionner cet incident, accuse le journal, alors qu'elle plaidait face aux députés pour le renouvellement du programme de sous-marins Trident.

Un sous-marin nucléaire du programme Trident dans la base écossaise de Faslane, le 31 août 2015.
Un sous-marin nucléaire du programme Trident dans la base écossaise de Faslane, le 31 août 2015. (? RUSSELL CHEYNE / REUTERS / X02429)

Trident est à la fois le nom du programme de dissuasion nucléaire britannique, qui repose sur quatre sous-marins, et le nom des missiles. Le projet pèse 40 milliards de livres (46,2 milliards d'euros). Interrogée à quatre reprises sur ce silence dans le cadre d'un entretien avec la BBC (en anglais), dimanche, Theresa May n'a jamais répondu directement.

Quand j'ai prononcé ce discours à la Chambre des communes, nous parlions de renouveler ou non notre programme Trident, nous ne parlions pas de savoir s'il nous faut ou non des missiles Trident.Theresa May, Première ministre britanniqueBBC

Le Parti travailliste réclame un débat

Les missiles Trident n'ont été testés qu'à cinq reprises par les sous-marins britanniques depuis 2000, précise le Times, car chaque engin coûte 17 millions de livres. Dans un communiqué commun, les services de la Première ministre et le ministère de la Défense ont confirmé que la Royal Navy avait conduit un test de routine en juin à partir du HMS Vengeance, sans évoquer le résultat du tir.

Le chef du parti travailliste Jeremy Corbin prononce un discours lors d\'une manifestation contre le programme Trident, le 27 février 2016 à Londres (Royaume-Uni).
Le chef du parti travailliste Jeremy Corbin prononce un discours lors d'une manifestation contre le programme Trident, le 27 février 2016 à Londres (Royaume-Uni). (PAUL HACKETT / REUTERS)

Après cette enquête du journal, le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn et son responsable des finances John McDonnell ont réclamé un débat. Tous deux avaient voté contre le renouvellement du programme de dissuasion en juillet. Ce dernier estime que "les partisans et adversaires de Trident auraient dû être informés au Parlement".

Vous êtes à nouveau en ligne