Royaume-Uni : les Français Sabrina Kouider et Ouissem Medouni reconnus coupables du meurtre de leur jeune fille au pair Sophie Lionnet

Le portrait de Sophie Lionnet, la jeune fille au pair assassinée à Londres (Royaume-Uni), le 13 mars 2018.
Le portrait de Sophie Lionnet, la jeune fille au pair assassinée à Londres (Royaume-Uni), le 13 mars 2018. (MAXPPP)

Le cadavre de la jeune fille de 21 ans, originaire de Troyes (Aube), avait été retrouvé calciné en septembre dans le jardin du logement que le couple partageait dans le sud-ouest londonien.

Après deux mois de procès, le jury a rendu son verdict : les Français Ouissem Medouni et Sabrina Kouider ont été reconnus coupables, jeudi 24 mai à Londres (Royaume-Uni), du meurtre de leur jeune fille au pair Sophie Lionnet, originaire de Troyes (Aube). Son cadavre avait été retrouvé calciné le 20 septembre 2017 dans le jardin du logement que le couple partageait dans le sud-ouest londonien. Il présentait de multiples fractures au sternum, aux côtes et à la mâchoire, mais en raison des brûlures la cause exacte du décès n'a pas pu être déterminée.

>> "On se retrouve emprisonnée, on accepte tout" : des jeunes filles au pair racontent leur calvaire dans leur famille d'accueil

Jugés depuis le 19 mars devant la Cour criminelle de l'Old Bailey, Ouissem Medouni et Sabrina Kouider reconnaissent avoir tenté de faire disparaître en le brûlant le corps de la jeune femme, mais se rejettent la responsabilité de sa mort, soutenant la thèse de l'accident. Selon l'accusation, tous deux ont agi "ensemble" pour torturer et tuer la jeune fille au pair, victime d'une sordide "campagne d'intimidation, de torture et de violence" de la part du couple chez qui elle travaillait depuis janvier 2016. Leurs peines seront prononcées le 26 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne