Royaume-Uni : Jeremy Corbyn largement réélu à la tête du parti travailliste

Jérémy Corbyn, à Londres (Royaume-Uni), le 15 septembre 2016.
Jérémy Corbyn, à Londres (Royaume-Uni), le 15 septembre 2016. (KATE GREEN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Il l'a emporté devant son unique rival, Owen Smith, un député gallois de 46 ans quasiment inconnu, avec 61,8% des voix.

Pourtant fragilisé à l'extrême depuis l'annonce du Brexit, le leader du Labour, Jeremy Corbyn, a été largement réélu à la tête du Labour, samedi 24 septembre. D'après les résultats officiels dévoilés à Liverpool lors du congrès du parti, il a récolté 61,8% des voix.

Face à lui, Jeremy Corbyn n'avait qu'un seul rival : Owen Smith, un député gallois de 46 ans quasiment inconnu. Mais sa victoire, attendue, laisse ouverte la crise que traverse le Labour depuis un an.

Au sein de Labour, certains l'accusent de ne pas avoir défendu avec suffisamment d'ardeur la cause du maintien dans l'Union européenne et estiment qu'avec lui le parti n'a aucune chance de reconquérir un jour le pouvoir.

"Faisons table rase du passé"

Juste après l'annonce des résultats, sous un tonnerre d'applaudissements, Jeremy Corbyn a immédiatement appelé le parti à serrer les rangs et lancé à ses opposants : "Travaillons ensemble pour un vrai changement" et "faisons table rase du passé".

Jeremy Corbyn doit une grande partie de sa victoire aux nouveaux membres. Ils sont 300 000 à avoir pris leur carte depuis l'année dernière pour pratiquement doubler les effectifs du Labour, devenu le plus grand parti d'Europe.