Royaume-Uni : 450 décès liés à une surdose médicamenteuse dans un hôpital

France 2

L'Angleterre découvre avec stupeur que dans les années 1990, plus de 450 patients sont morts dans un hôpital à cause d'une surdose de médicaments.

C'est l'ancien évêque de Liverpool, James Jones, qui a mené une enquête indépendante. Dès la fin des années 1980, dans l'hôpital de Gosport, dans le sud de l'Angleterre, le taux de décès grimpe anormalement. L'enquête dévoilée aujourd'hui estime que 456 patients sont morts à cause de l'administration inappropriée d'antidouleurs opioïdes, et que la vie de 200 autres a été possiblement écourtée.

Un scandale d'État ?

Des visages, des avis de décès, et ce mot "overdosed", mort par overdose de médicaments. Les proches des nombreuses victimes de l'hôpital de Gosport sont venus se recueillir mercredi 20 juin, dans un mélange de colère et de soulagement. Près de 30 ans après les faits, ils estiment que la vérité est enfin dévoilée. Au Parlement, la première ministre  s'est excusée pour ce qui pourrait devenir un scandale d'État. Une médecin à la retraite depuis sept ans, Jane Barton, est la suspecte numéro un dans cette enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne