Pédophilie dans le foot anglais : "Ça a bousillé ma vie pendant trente ans", témoigne Andy Woodward

Andy Woodward après une conférence de presse à Manchester (Royaume-Uni) le 5 décembre 2016.
Andy Woodward après une conférence de presse à Manchester (Royaume-Uni) le 5 décembre 2016. (PAUL ELLIS / AFP)

Le procès de Barry Bennel, entraîneur de football soupçonné d'avoir commis des actes pédophiles dans les années 1980 et 1990, s'ouvre lundi au Royaume-Uni. L'une de ses victimes présumées, l'ancien footballeur Andy Woodward, témoigne sur franceinfo.

Au Royaume-Uni s'ouvre lundi 16 janvier le procès de Barry Bennell, un entraîneur de football soupçonné d'avoir abusé de dizaines d'enfants dans les années 1980 et 1990. Le procès doit aussi mettre en évidence les dysfonctionnements des clubs anglais. Plusieurs responsables sont accusés d’avoir acheté le silence des victimes. "Ça a bousillé ma vie pendant 30 ans", témoigne sur franceinfo Andy Woodward, ancien joueur professionnel, victime présumée de Barry Bennell lorsqu’il était adolescent.

Agressé pendant quatre ans

C'est son témoignage, dans les colonnes du Guardian le 16 novembre 2016, qui a tout déclenché. "J’ai été marié trois fois, j’ai cinq enfants, j’ai souffert de crises de panique, de problèmes de santé mentale, de stress post-traumatique. Tout ça, c’est à cause de ce qui m’est arrivé", explique-t-il.

Les agressions sexuelles ont commencé quand il avait 11 ans. Elles ont duré quatre ans, "tous les week-ends et pendant toutes les vacances" : "Il menaçait de ruiner ma carrière", témoigne encore Andy Woodward. "Pour m’effrayer, il me mettait contre le mur et il me lançait des étoiles de ninja. Il avait des nunchakus. C'est ce type de comportement qu'il utilisait pour que j'aie peur de lui."

"Ça a bousillé ma vie pendant trente ans" : Andy Woodward témoigne au micro d'Antoine Giniaux
--'--
--'--

Une centaine de clubs concernés

L'ancien footballeur professionnel espère aujourd'hui qu'avec une enquête indépendante, "on va pouvoir savoir ce qui s’est passé, pouvoir comprendre". Andy Woodward voit avec ce procès "toutes les pièces du puzzle s’assembler. On va essayer de mettre plus de sécurité là-dedans et d’aider les autres", conclut-il.

Depuis les révélations d'Andy Woodward, près de 400 témoignages se sont accumulés et plusieurs centaines de plaintes ont été déposées à travers l’ensemble du Royaume-Uni. Scotland Yard, qui mène l'enquête, a déjà identifié 83 suspects potentiels : des entraîneurs ou des éducateurs qui travaillaient au contact des enfants. Une centaine de club, du monde amateur au monde professionnel, est concernée par cette affaire.

Vous êtes à nouveau en ligne