Meurtre de Sophie Lionnet : la jeune fille avait prévu de rentrer en France

Il y a environ une semaine, le corps de Sophie Lionnet, une jeune fille au pair à Londres, a été retrouvé carbonisé dans le jardin de ses employeurs, qui clament leur innocence.

Derrière les cordons de police scientifique, des bouquets de fleurs en hommage à Sophie Lionnet. Cette Française de 21 ans dont le corps calciné a été retrouvé vendredi dernier dans le jardin de cette maison au sud-ouest de Londres. Près de Troyes (Aube) où sa famille réside, son père Patrick s'est confié ce mercredi 27 septembre au matin sur RTL : "Je n'ai même pas eu d'appel au secours, je ne savais pas que ça allait finir comme ça. Elle était gentille, adorable, souriante, beaucoup de gens la connaissaient comme ça. Ce qu'ils ont fait, c'est inimaginable, horrible."

Un corps pas encore formellement identifié

La jeune femme travaillait comme jeune fille au pair chez un couple de Franco-Algériens, inculpés pour meurtre. Sa cousine raconte qu'elle avait prévu de rentrer en France peu avant le drame. En raison de l'état du corps, la police n'a pas encore formellement identifié la jeune fille, mais tout porte à croire que c'est bien celui de Sophie Lionnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne