Harry et Meghan : fin d'une idylle avec la monarchie

Le prince Harry et son épouse Meghan Markle tirent leur révérence et rejoignent le Canada en se libérant de leurs titres royaux. Un signe de liberté qui rappelle celui de la princesse Diana.

Ce titre n'était peut-être plus fait pour lui. À 35 ans, le prince Harry lâche son titre de Majesté Royale. Il quitte son titre dédié à la reine et à la monarchie royale, un rôle dans lequel il ne s'est pas toujours épanoui, marqué par la rancœur tenace avec la mort de sa mère. L'ombre de Diana hante encore les choix d'Harry, un signe ou un parallèle ? Sa mère perdait son titre royal il y a 27 ans à la suite de son divorce avec Charles. Son mariage avec Meghan, la pression, les critiques, etc. l'ont sans doute conforté dans son idée.

Moins de deux ans

En octobre dernier, il disait déjà lors d'une interview télévisée. "Je pensais être tiré d'affaires, mais tout est remonté à la surface et c'est quelque chose avec lequel je dois vivre, je ne veux pas être harcelé avec ce jeu qui a tué ma mère", disait-il. Meghan Markle avait avoué avoir eu du mal à s'adapter également. "Ce n'est pas suffisant d'essayer, de survivre, ce n'est pas le but de la vie, il faut s'épanouir, se sentir heureux, et je crois que j'ai tout fait pour adopter ce comportement britannique, rester stoïque, j'ai vraiment essayé." Une idylle avec la monarchie qui aura duré moins de deux ans. Ils vivront maintenant au Canada une partie de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne