VIDEO. Royaume-Uni : pour Theresa May, seuls les conservateurs et le Parti unioniste peuvent constituer une majorité

La Première ministre britannique a fait une très courte allocution après sa rencontre avec la reine Elizabeth II, au lendemain des élections législatives.

Theresa May a perdu son pari à l'occasion des législatives anticipées au Royaume-Uni. Son Parti conservateur arrive bien en tête, mais perd sa majorité absolue à la Chambre des communes. Pour autant, la Première ministre britannique a annoncé, vendredi 9 juin, la formation d'un nouveau gouvernement qui "mènera à bien le Brexit".

>> Suivez en direct les élections législatives au Royaume-Uni

Theresa May s'est exprimée devant le 10, Downing Street à Londres, après avoir rencontré la reine Elizabeth II, à qui elle a officiellement demandé l'autorisation de former ce nouveau gouvernement. "Il est clair que seuls les conservateurs et le Parti unioniste [un parti protestant nord-irlandais] ont la légitimité et la possibilité d'assurer une majorité dans la Chambre des communes, a promis la cheffe du gouvernement. Au fur et à mesure que nous irons de l'avant, nous pourrons travailler avec nos amis, nos alliés dans le cadre du parti unioniste. Les deux partis ont de bonnes relations depuis des années, ce qui me donne la confiance nécessaire pour pouvoir travailler de concert dans l’intérêt de l’ensemble du Royaume-Uni."

Les Tories (le Parti conservateur) de Theresa May obtiendraient 318 sièges à la Chambre des communes, 8 de moins que la majorité absolue, d'après une projection réalisée par la BBC (en anglais). Ils en avaient 331 avant l'élection. Le Parti unioniste démocrate (PUD) a, pour sa part, remporté 10 sièges, et permet donc à l'alliance entre le Parti conservateur et le PUD d'obtenir la majorité absolue.