Theresa May : pari perdu

FRANCE 3

Au Royaume-Uni, les législatives anticipées n’ont pas donné les résultats attendus. Theresa May espérait renforcer sa majorité hier, jeudi 8 juin. Elle l’a en réalité perdu.

Theresa May a de quoi faire grise mine ce vendredi 9 juin. Elle vient de perdre la majorité absolue au Parlement. Un camouflet pour la Première ministre qui voulait renforcer son autorité en vue des négociations sur le Brexit. Mais elle se refuse pour l’instant à toute idée de démission. Le contraste est frappant avec l’ambiance de victoire qui règne ce matin chez les Travaillistes. Jeremy Corbyn acclamé à son arrivée au siège du parti. Donné perdant il y  a quelques semaines, les Travaillistes gagnent une trentaine de sièges de député. Dès hier soir, Jeremy Corbyn demandait la démission de Theresa May.

Pas de majorité au Parlement

Explosion de joie la nuit dernière dans ce pub à l’annonce des premiers résultats. La campagne très à gauche de Corbyn a fini par porter auprès des jeunes électeurs, réceptifs à son discours social. "C’est comme un réveil avec quelqu’un qui ne parle pas comme les politiciens, mais qui a beaucoup d’humanité", explique cette jeune femme. Ce matin, l’Angleterre se réveille sans majorité. Et pour rajouter encore à l’échec de Theresa May, les libéraux-démocrates gagnent quatre sièges, tandis que les nationalistes de l’UKIP disparaissent de la Chambre des communes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne