Royaume-Uni : Theresa May perd la majorité absolue

FRANCE 2

Theresa May a perdu sa majorité au Parlement hier, jeudi 8 juin. Malgré ce revers, elle n’envisage pas de démissionner. Un résultat, en tout cas, qui plonge le pays dans l’incertitude.

À la sortie de son QG de campagne ce vendredi 9 juin au matin, Theresa May est pressée de questions, comme si elle avait perdu le scrutin. Pourtant, hier soir, jeudi 8 juin, les télévisions britanniques ont bien annoncé la victoire de son parti, les conservateurs. Mais l’écart est plus faible que prévu. Theresa May n’a plus la majorité absolue. 318 sièges pour les conservateurs, 261 pour les travaillistes. Les autres partis sont balayés. La joie est donc dans le camp du Labor. Jeremy Corbyn, leader de l’opposition, parade, tout sourire, loin du désastre annoncé il y  a quelques mois.

Echec personnel

Dès hier soir, il réclamait même la démission de Theresa May. Cette dernière, affaiblie, peut-elle rester au pouvoir ? Avec qui s’alliera-t-elle pour former une coalition ? Pour l’instant, elle clame en tout cas qu’elle ne jettera pas l’éponge. Dans les rues de Londres, ce matin, le Royaume-Uni est plongé dans l’incertitude. Pour Theresa May, ce score est un échec personnel. C’est elle qui avait convoqué ces élections anticipées il y a deux mois. Elle espérait alors un très large succès.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne