DIRECT. David Cameron planche sur le futur gouvernement britannique

David Cameron, le Premier ministre britannique, assiste à des commémorations de la victoire des alliés en 1945, le 10 mai 2015.
David Cameron, le Premier ministre britannique, assiste à des commémorations de la victoire des alliés en 1945, le 10 mai 2015. (BEN STANSALL / AFP)

Le Premier ministre, sorti vainqueur des dernières élections, doit annoncer lundi la composition de son nouveau gouvernement.

David Cameron est à nouveau à la manœuvre. Quatre jours après sa large victoire aux élections législatives, le Premier ministre britannique dévoile lundi 11 mai la composition de son nouveau gouvernement.

 

Le Premier ministre conservateur a obtenu jeudi, à la surprise générale, une majorité absolue avec douze sièges de plus que l'ensemble des autres formations, ce qui lui permet de gouverner seul, sans faire alliance avec les Libéraux démocrates comme c'était le cas depuis 2010.

David Cameron a promis de renégocier les termes de la relation entre Londres et Bruxelles puis de convoquer un référendum en 2017 sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne. Au sein de son propre parti, un gros contingent d'eurosceptiques qui ne jurent que par le "Brexit", une sortie de l'Europe.

Autre sujet sur lequel le 10, Downing street a déjà tranché : il n'y aura pas de nouveau référendum en Ecosse, malgré la large victoire des indépendantistes dans la région.

17h09 : Le nouveau gouvernement britannique pèse lourd financièrement. La fortune de ses membres est estimée à près de 97 millions d'euros. Le Premier ministre, David Cameron, à lui seul totalise 5,5 millions d'euros, chiffre The Telegraph (en anglais). Merci à qui nous le signale.

16h58 : Il voulait démissionner après son revers aux élections législatives. C'est raté. Nigel Farage reste à la tête de Ukip. Le parti eurosceptique britannique a refusé sa démission.

15h14 : Photo de famille. Reconduit dans ses fonctions, le Premier ministre britannique, David Cameron, a posé devant les députés de sa majorité conservatrice.




(STEFAN ROUSSEAU / AFP)

15h08 : "Nous considérons qu'il faut tout discuter, aller le plus loin possible dans les évolutions, mais la ligne où on s'arrête, c'est le changement de traité. Pas de changement de traité."

Le ministre a rappelé la position de la France et a adressé par avance une fin de non-recevoir au Premier ministre britannique fraîchement réélu.

13h14 : David Cameron voit dans sa victoire aux législatives britanniques un "mandat" pour renégocier avec l'Union européenne. Le Premier ministre sortant reconduit à son poste reconnaît que les renégociations des relations entre la Grande-Bretagne et l'UE seront difficiles.

12h11 : Après sa victoire lors des législatives, le Premier ministre britannique, David Cameron, poursuit la composition de son gouvernement, et égrène les annonces sur Twitter. Voici ce qu'il faut en retenir :

Le maire de Londres, Boris Johnson, fera partie du cabinet de Cameron mais sans portefeuille précis.


Michael Gove a été nommé ministre de la Justice à la place de Chris Grayling, qui remplace William Hague comme chef des conservateurs à la Chambre des communes. Il sera chargé de superviser les réformes constitutionnelles parmi lesquelles les transferts de pouvoirs promis à l'Ecosse, mais aussi aux autres régions du Royaume-Uni.


Ces annonces font suite au renouvellement, dès vendredi, de la garde rapprochée de Cameron qui a confié à nouveau les quatre postes clés de son cabinet à George Osborne (Finances), Theresa May (Intérieur), Philip Hammond (Affaires étrangères) et Michael Fallon (Défense). Ce matin, le Premier ministre a également nommé plusieurs secrétaires d'Etat.

11h20 : Le fantasque maire de Londres va-t-il entrer au gouvernement de David Cameron ? Le Premier ministre britannique continue de composer son nouveau gouvernement, après sa victoire lors des élections législatives. Boris Johnson est pressenti pour entrer dans son équipe 100% conservateurs.






(JUSTIN TALLIS / AFP)


09h59 : La France est prête à discuter d'évolutions du fonctionnement de l'Union européenne. Mais elle exclut toute renégociation des traités européens, déclare Michel Sapin alors que David Cameron, vainqueur des élections législatives britanniques, souhaite renégocier les termes de l'adhésion de son pays à l'UE et organiser un référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union.

09h51 : Seuls 66,1% des électeurs britanniques se sont rendus aux urnes jeudi pour les élections législatives. Si l'abstention était prise en compte, il y aurait 345 députés représentants les abstentionnistes, soit la première force de la Chambre des communes, selon une projection de The Independant (en anglais).

07h05 : En dépit de la percée impressionnante du Parti national écossais lors des élections législatives britanniques, le Premier ministre britannique, David Cameron, exclut de convoquer un nouveau référendum sur l'indépendance écossaise. Les précisions de francetv info.



(JUSTIN TALLIS / AFP)

Vous êtes à nouveau en ligne