DIRECT. Attaque au couteau à Londres : deux personnes sont mortes, annonce la police

Des membres de la police scientifique britannique près du London Bridge, à Londres, le 29 novembre 2019.
Des membres de la police scientifique britannique près du London Bridge, à Londres, le 29 novembre 2019. (PETER NICHOLLS / REUTERS)

Un homme, armé d'un couteau, a été abattu par les forces de l'ordre, vendredi après-midi, près de London Bridge.

La police britannique a annoncé, vendredi 29 novembre, que deux personnes étaient mortes à la suite de l'attaque au couteau survenue plus tôt près de London Bridge, à Londres. "Le suspect a été abattu sur place", avait précisé un porte-parole de Scotland Yard lors d'une conférence de presse, en fin d'après-midi. Il avait ajouté que "plusieurs personnes avaient été blessées" mais qu'il ne disposait pas de précision concernant leur état. Suivez la situation dans notre direct.

"Une attaque à l'arme blanche". Les forces de l'ordre disent avoir été averties, peu avant 14 heures, d'une "attaque à l'arme blanche" à proximité du London Bridge. Elles sont intervenues sur place, avec les services de secours.

Deux morts et trois blessés. La police britannique a annoncé, vendredi soir, que deux personnes étaient mortes lors de l'attaque en plus de l'assaillant. "C’est le cœur très lourd que je dois vous informer que, outre le suspect, qui a été abattu par la police, deux des blessés de cet attentat (...) ont tragiquement perdu la vie", a déclaré la cheffe de la police de Londres, Cressida Dick. Elle a précisé que trois personnes avaient également été blessées.

 "Nous allons rester unis et déterminés". "Il a été confirmé qu'un certain nombre de personnes ont été blessées dans l'attaque, certaines grièvement", "Nous allons rester unis et déterminés face au terrorisme. Ceux qui cherchent à nous attaquer et nous diviser ne réussiront jamais", a déclaré le maire de Londres Sadiq Khan, appelant les Londoniens à la "vigilance".

 L'assaillant portait un "engin explosif factice". "Après des signalements disant que le suspect portait peut-être un engin explosif, des démineurs se sont rendus sur place, a précisé un responsable de Scotland Yard. Néanmoins, je peux confirmer désormais que nous pensons que l'engin attaché au corps du suspect était un engin explosif factice."

Boris Johnson salue "la bravoure extraordinaire des passants". Des civils sont également intervenus pour aider la police à maîtriser l'assaillant. "C'est un symbole de ce que le pays a de meilleur", a déclaré le Premier ministre britannique.

Réunion de crise. Boris Johnson a convoqué vendredi soir une réunion du comité de crise du gouvernement.

Vous êtes à nouveau en ligne