LA PHOTO. Espace: à la conquête de Mars

On suivra dans la série les aventures de six astronautes, tout premiers humains à fouler le sol de cette inhospitalière planète. La série se veut documentaire. La fiction sera notamment entrecoupée d’entretiens avec des spécialistes du sujet. La conquête de Mars revient au goût du jour. L’Agence spatiale européenne a ainsi lancé en octobre 2016, en partenariat avec la Russie, une ambitieuse mission baptisée ExoMars dont la mission sera de déceler les indices d’une vie microbienne présente ou passée sur cette planète. Problème, la mission européenne n’ira peut-être pas à son terme. Tout simplement parce que son financement n’est pas assuré. Quant à Barack Obama, il entend ouvrir un nouveau «chapitre de l’histoire de l’Amérique dans l’espace» en envoyant «des humains sur Mars dans la décennie 2030». La Chine est, elle aussi, sur les rangs. Elle veut envoyer sur la Planète rouge un robot qui doit y atterrir en 2020.
On suivra dans la série les aventures de six astronautes, tout premiers humains à fouler le sol de cette inhospitalière planète. La série se veut documentaire. La fiction sera notamment entrecoupée d’entretiens avec des spécialistes du sujet. La conquête de Mars revient au goût du jour. L’Agence spatiale européenne a ainsi lancé en octobre 2016, en partenariat avec la Russie, une ambitieuse mission baptisée ExoMars dont la mission sera de déceler les indices d’une vie microbienne présente ou passée sur cette planète. Problème, la mission européenne n’ira peut-être pas à son terme. Tout simplement parce que son financement n’est pas assuré. Quant à Barack Obama, il entend ouvrir un nouveau «chapitre de l’histoire de l’Amérique dans l’espace» en envoyant «des humains sur Mars dans la décennie 2030». La Chine est, elle aussi, sur les rangs. Elle veut envoyer sur la Planète rouge un robot qui doit y atterrir en 2020. (Joe Pepler/Shutterstock/SIPA)

Trafalgar Square à Londres a été transformée, le 7 novembre 2016, en paysage… martien! Motif: le lancement, six jours plus tard, d’une nouvelle série de la chaîne National Geographic, sobrement appelée… «Mars» et produite par Brian Grazer, Ron Howard and Michael Rosenberg.

Londres à l'heure de Mars... On suivra dans la série les aventures de six astronautes, tout premiers humains à fouler le sol de cette inhospitalière planète. La série se veut documentaire. La fiction sera notamment entrecoupée d’entretiens avec des spécialistes du sujet. La conquête de Mars revient au goût du jour. L’Agence spatiale européenne a ainsi lancé en octobre 2016, en partenariat avec la Russie, une ambitieuse mission baptisée ExoMars dont la mission sera de déceler les indices d’une vie microbienne présente ou passée sur cette planète. Problème, la mission européenne n’ira peut-être pas à son terme. Tout simplement parce que son financement n’est pas assuré. Quant à Barack Obama, il entend ouvrir un nouveau «chapitre de l’histoire de l’Amérique dans l’espace» en envoyant «des humains sur Mars dans la décennie 2030». La Chine est, elle aussi, sur les rangs. Elle veut envoyer sur la Planète rouge un robot qui doit y atterrir en 2020.
Vous êtes à nouveau en ligne