L'Eurozapping : en Belgique, une arrestation provoque une affaire d'État

Comme chaque soir, la rédaction du 23h de franceinfo fait un tour de l'actualité européenne. C'est l'Eurozapping.

En Belgique, un décès lors d'une arrestation se transforme en affaire d'État. C'était en 2018. Jugé agressif, un Slovaque, était arrêté et emmené au poste. En sang, il était neutralisé au sol sous une couverture pendant seize minutes, la poitrine écrasée sous le genou d'un policier pendant qu'une collègue faisait un signe nazi. Sa veuve qui veut savoir pourquoi vient de rendre publique cette vidéo. Les parlementaires belges s'interrogent. Aucune réponse n'a été apportée. Les relations avec la Slovaquie sont empoisonnées.

"Golf gate"

En Irlande, le commissaire européen au commerce est victime d'un "golf gate". Phil Hogan a été aperçu dans un rassemblement illégal et a enfreint les règles sanitaires en vigueur. Il s'agissait d'un dîner de plus de 80 personnes au club de golf. Une imprudence qui lui a été fatale, il a du démissionner. "Au moment où les Européens font des sacrifices et acceptent des restrictions, j'attends des membres de la commission une attitude exemplaire", a martelé Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.
Enfin en Grande-Bretagne une église a été épinglée pour arnaque au coronavirus. Une huile miraculeuse était vendue 100 euros pour guérir la Covid-19. C'est la London Charity de Londres, une église qui était derrière l'arnaque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne