Londres : après l'incendie de la tour Grenfell, cinq tours "évacuées immédiatement"

La tour Grenfell en feu à Londres (Royaume-Uni), le 14 juin 2017. 
La tour Grenfell en feu à Londres (Royaume-Uni), le 14 juin 2017.  (NATALIE OXFORD / NATALIE OXFORD / AFP)

La municipalité de Camden a annoncé, vendredi, que des "travaux urgents" de sécurité incendie allaient être réalisés dans ces bâtiments.

Il faut très certainement y voir un lien avec l'incendie qui a ravagé la tour Grenfell de Londres, faisant au moins 79 morts. La municipalité de Camden a annoncé, vendredi 23 juin, que cinq tours d'habitation situées au nord de la capitale britannique allaient être évacuées pour permettre la réalisation de "travaux urgents" de sécurité incendie. Soit un total de 800 appartements. 

L'évacuation doit avoir lieu "immédiatement" car "nous ne pouvons pas être sûrs que les gens sont en sécurité", a déclaré Georgia Gould, la responsable de la municipalité.

Un réfrigérateur défaillant

Cette mise aux normes intervient neuf jours après l'incendie de la tour Grenfell. Selon les derniers éléments fournis par la police, le sinistre est parti d'un réfrigérateur défaillant de la marque Hotpoint. La propagation des flammes a ensuite été facilitée par les plaques d'isolation de l'immeuble qui ne répondaient pas aux normes anti-incendie.

Les autorités britanniques ont ordonné un examen technique immédiat du modèle mis en cause. Le groupe Whirlpool, premier producteur mondial d'électroménager qui possède la marque Hotpoint en Europe, se dit prêt à coopérer avec l'enquête en cours.