Incendie à Londres : le drame était-il évitable ?

FRANCE 3

L'incendie qui dévaste encore ce mercredi 14 juin une tour à Londres a causé la mort de 12 personnes. L'état de vétusté de l'édifice laisse planer le doute sur la responsabilité du bailleur.

Ce sont les questions qui taraudent les Londoniens : les habitants de ces logements sociaux étaient-ils suffisamment protégés ? Selon les témoignages, la catastrophe était depuis longtemps redoutée. Et alors que de nombreux habitants s'étaient plaints de l'état de délabrement, ce drame était-il évitable ? Ces questions restent en suspens. "On a répété au bailleur que les ascenseurs ne marchaient pas. Qu'il y avait tel ou tel soucis... Il se contentait d'envoyer quelques personnes pour réparer. Pourquoi n'ont-ils pas pris plus de mesures de précautions ?", s'indigne une rescapée.

Pas d'alarme incendie

Déjà dans un blog, un collectif d'habitants pointait du doigt le manque de protection en cas d'incendie. En novembre 2016, ils écrivaient : "Seul un incident avec des morts dans la résidence pourrait mettre au jour l'incompétence du propriétaire". Hier soir, les alarmes d'incendie ne se sont même pas déclenchées et de nombreuses personnes manquent à l'appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne