Football : le manager Alex Ferguson quitte Manchester United

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Après 27 ans de bons et loyaux services, 13 titres de champion d'Angleterre, cinq coupes d'Angleterre et deux Ligues des Champions, le manager légendaire de Manchester United, Alex Ferguson, va prendre sa retraite. Le club l'a officiellement annoncé ce mercredi, mettant fin à une rumeur qui courait depuis la veille. Il laisse le club au sommet.

Les plus grands superlatifs n'y suffiraient pas. Alex Ferguson, c'est une partie de l'histoire de l'un des clubs les plus mythiques d'Angleterre, Manchester United. Les supporters les plus récents iraient même jusqu'à dire qu'il EST Manchester United.

"J'ai longuement pensé à cette décision de prendre ma retraite, je ne la prends pas à la légère. C'est le bon moment" (communiqué)

27 ans après son arrivée dans un club qui végétait alors au classement, en 1986, l'entraîneur écossais, âgé aujourd'hui de 71 ans, laisse le club du nord de l'Angleterre au sommet, quelques jours après avoir décroché un treizième titre de champion national.

La nouvelle, attendue après la multiplication de rumeurs dans la presse anglaise ces derniers jours, est devenue réalité mercredi matin, avec une annonce officielle du club.

Manchester United, puissante entreprise cotée en Bourse, deuxième club le plus puissant financièrement au monde selon le dernier classement du magazine Forbes, ne pouvait se permettre de laisser traîner les rumeurs.

Craint et respecté

Lorsqu'il arrive dans le nord de l'Angleterre en 1986, rien ne prédestine Alex Ferguson à ce destin extraordinaire. Joueur modeste du championnat d'Écosse, puis entraîneur d'Aberdeen, qu'il a conduit à la victoire en coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1983, il débarque à Manchester United dans un club dépassé en Angleterre par son grand rival, Liverpool.

Sous ses ordres, de grands joueurs dont il a su se faire respecter. On peut citer, dans le désordre, Éric Cantona, David Beckham, Cristiano Ronaldo, Roy Keane, Paul Scholes, Ryan Giggs, Ruud van Nistelrooy, Peter Schmeichel, Denis Irwin, Wayne Rooney... Côté français, mis à part "The King" Cantona, Fabien Barthez, Laurent Blanc ou Patrice Évra, maillon essentiel du Manchester contemporain, ont pu goûter à la façon d'entraîner de Ferguson. Certains ont testé par exemple son fameux "hair-dryer" (sèche-cheveux) ; une soufflante infligée à la mi-temps, à grand renfort de cris, aux joueurs coupables de ne pas donner le meilleur.

Le visage rougeaud, toujours un chewing gum dans la bouche, colérique, passionné, parfois mauvais joueur, Alex Ferguson aura marqué de son empreinte le football britannique.

Reconversion assurée

Après avoir mené Manchester United, dont il avait failli être débarqué peu après son arrivée en 1986, à deux Ligues des Champions, 13 championnats et cinq coupes d'Angleterre, Sir Alex Ferguson, anobli par la Reine en 1999, mènera ses hommes pour la dernière fois le 19 mai prochain, face à West Bromwich Albion.

Ensuite, il ne quittera pas le club, dont il doit devenir l'ambassadeur, rejoignant ainsi les illustres anciens de Manchester United, dont le légendaire Bobby Charlton. Alex Ferguson a fait des Red Devils le club le plus titré du royaume, avec 20 titres de champion.

Pour le remplacer, les noms qui reviennent le plus souvent sont ceux de David Moyes, entraîneur écossais lui aussi, du club d'Everton, mais aussi, selon la presse, de Jose Mourinho ou encore, côté français, Laurent Blanc.