Manchester : un concert attire 50 000 spectateurs "pour résister" face aux terroristes

Un concert, avec à l\'affiche des groupes locaux, a attiré 50 000 spectateurs, à Manchester (Royaume-Uni) samedi 27 mai, quatre jours après l\'attentat meurtrier.
Un concert, avec à l'affiche des groupes locaux, a attiré 50 000 spectateurs, à Manchester (Royaume-Uni) samedi 27 mai, quatre jours après l'attentat meurtrier. (RADIO FRANCE / SÉBASTIEN BAER)

Quatre jours après l’attentat qui a coûté la vie à 22 personnes à Manchester, un concert était organisé samedi dans un stade de la ville meurtrie. Il a rassemblé 50 000 spectateurs qui ont refusé de céder à la peur. 

Quatre jours après l’attentat qui a coûté la vie à 22 personnes et fait une soixantaine de blessés, un grand concert était organisé, samedi 27 mai, dans un stade de cricket. Le premier événement d’ampleur depuis l’attaque meurtrière a rassemblé 50 000 personnes qui ont suivi les recommandations des autorités.

Depuis deux jours, le message de la police était clair : "Sortez, profitez, amusez-vous". En creux, dans les recommandations, il était conseillé de ne pas se laisser décourager ou submerger par le terrorisme. Le message est passé. Devant l’entrée du stade de cricket où le concert est organisé, la file d’attente est impressionnante. "On a roulé quatre heures pour venir ici. Nous sommes plus déterminés que jamais", explique un spectateur. "On sort pour montrer qu’on est plus fort qu’eux. C’est la meilleure façon de résister", lance-t-il.

Une sécurisation affichée

Les policiers, en gilet jaune fluo, arme à la ceinture, sont disposés tous les vingt mètres. D’autres, patrouillent à cheval, tandis que des véhicules équipés de vidéo surveillance filment la foule. Le dispositif de sécurité, en partie visible, est de nature à rassurer les spectateurs.

Angela, au concert avec son fils de 15 ans, reconnait avoir eu peur de venir avec des enfants. "Je me suis demandé si j’avais raison, mais la présence des policiers est rassurante, même si nous ne sommes pas habitués à les voir avec des armes", dit cette mère de famille. Des groupes de Manchester ou de la région sont à l’affiche : The Courteeners, the Charlatans… Le concert fait le plein, ce qui réjouit Chris Hill, un des responsables de la police locale. "Ces milliers de gens, c’est un super signal envoyé par les habitants de Manchester. Il faut que nous retrouvions une vie normale", déclare le policier. Et la ville n'en a pas fini avec la fête et les rassemblements.

Dimanche 28 mai, la ville accueille sa grande course à pied annuelle. Elle fière de rappeler que l'an passé, 178 pays étaient représentés. 

Manchester : un concert attire 50 000 spectateurs "pour résister" face au terrorisme - un reportage de Sébastien Baer
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne