Attentat à Manchester : la Grande-Bretagne visée par le terrorisme

FRANCE 2

De toute évidence; après les attentats de Londres puis de Manchester, hier, lundi 22 mai, la Grande-Bretagne est en premièe ligne face au terrosime. Stéphanie Perez vous explique pourquoi. 

Après l'attentat de Londres (Royaume-Uni) sur le pont de Westminster il y a deux mois, un attentat a frappé Manchester hier, lundi 22 mai. La Grande-Bretagne fait partie depuis le début de la coalition qui lutte contre le groupe État islamique en Syrie et en Irak. "Il y a actuellement 1 300 soldats britanniques sur place. ils participent aux frappes aériennes", explique Stéphanie Perez sur le plateau de France 2. 

Une quinzaine d'attentats déjoués depuis 4 ans

Ils font aussi beaucoup de renseignement militaire et aussi la formation des troupes locales. "Cet engagement leur vaut donc d'être une cible. La menace est permanente : une quinzaine d'attentats ont été déjoués depuis quatre ans au Royaume-Uni. Le niveau d'alerte est de 4 sur une échelle de 5.  La Grande-Bretagne avait déjà été visée par le terrorisme islamique en juillet 2005 à Londres. 52 morts à l'époque dans cet attentat revendiqué par le groupe Al-Qaïda", conclut la journaliste.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne