Eurozapping : la présidentielle suscite émotion et réactions en Europe

France 3

La présidentielle française vue par les chaînes de télévision européenne ce lundi 24 avril, au lendemain du premier tour.

La BBC parle de séisme. Pour la première fois en soixante ans, souligne le commentateur, aucun parti traditionnel, ni de droite et de gauche, ne sera présent au second tour de la présidentielle. À la place, Emmanuel Macron, qualifié de centriste, ne serait plus qu'à une marche du pouvoir. Face à lui, une Marine Le Pen qui n'a jamais engrangé autant de voix, note la BCC.

En Allemagne, c'est le soulagement. Depuis la Jordanie, le ministre des Affaires étrangères a donné son soutien à Emmanuel Macron. Un appui que la bourse de Francfort lui a déjà accordé. Jamais depuis 2012 son indice n'avait été aussi élevé.

L'Italie choisit son camp

En Italie, plus de la moitié du journal de la Rai Uno était consacrée à cette élection. Matteo Renzi espère profiter de l'effet Macron pour rebondir, car il appartient à la même génération et son parti le soutient totalement. À la Ligue du Nord, on salue le score de Marine Le Pen et on veut croire que tout est encore possible pour la candidate FN.

En Espagne aussi, les politiciens ont du mal à prendre position. Sur le plateau de la TVE, un représentant du parti conservateur, qui soutient Macron, se montre prudent. Macron ou Le Pen, personne ne veut s'avancer en Espagne.

Le JT
Les autres sujets du JT