En Grande-Bretagne, les taxes font office d'impôts cachés

FRANCE 2

Les taxes touchent tous les secteurs et enregistrent des hausses records. Une équipe de France 2 fait le point.

Officiellement, les impôts n'ont pas augmenté au Royaume-Uni. Officiellement, car en réalité, les citoyens britanniques sont de plus en plus taxés. Transports, écoles, services municipaux, santé, pour compenser leur baisse de budget, les services publics ont trouvé la solution : faire les poches du contribuable. Stationnement payant : 12% d'augmentation depuis l'an dernier. Droit de circuler dans Londres : plus 15%. La jeunesse n'est pas épargnée, les cantines scolaires ont augmenté de 25%. Les centres de loisirs comme les piscines publiques, jusqu'à 71%.

Le cas judiciaire

Les étrangers sont aussi mis à contribution. Certains visas ont augmenté de 50% atteignant parfois près de 3 000 euros. "David Cameron est un hypocrite, il dit qu'il n'augmente pas les impôts, mais il augmente tout le reste à la place", commente un jeune homme au micro de France 2. L'exemple le plus frappant est celui de la justice. Divorcer, porter plainte aux prud'hommes, tout est plus cher et une nouvelle loi met en colère les avocats. "Les frais judiciaires sont beaucoup plus faibles si vous plaidez coupable. Si vous plaidez coupable, c'est 250 euros si vous plaidez innocent c'est 1 300. Beaucoup de gens plaident coupables même s’ils sont innocents, c'est la triste réalité et même les juges le savent", explique Robert Kaim, avocat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne