Disparition de Maddie McCann en 2007 : une piste "encourageante", selon l'avocat portugais des parents

Gerry McCann lors de son retour à l\'hôpital où il travaille à Leicester (Royaume-Uni), le 1er novembre 2007.
Gerry McCann lors de son retour à l'hôpital où il travaille à Leicester (Royaume-Uni), le 1er novembre 2007. (DARREN STAPLES / X01323)

Le suspect allemand, présenté comme "Christian B.", a vécu et travaillé pendant plusieurs années, entre 1995 et 2007, dans la région portugaise de l'Algarve, où la fillette a disparu.

L'identification d'un nouveau suspect dans l'affaire de la disparition de la fillette Britannique Madeleine McCann il y a treize ans au Portugal, est "encourageante", a indiqué, vendredi 5 juin, l'avocat portugais de la famille McCann. "Il y a des éléments que me paraissent encourageants" car cette piste semble "être plus solide" que d'autres suivies par le passé, a confié Rogério Alves. "Il y a eu de la méfiance de la part des parents par rapport aux informations qui sortaient et promettaient une conclusion de cette affaire. Cette fois-ci, il est inévitable que cela représente une lueur d'espoir" pour eux, a ajouté l'avocat portugais.

La police allemande a annoncé, mercredi soir, qu'elle enquêtait sur un nouveau suspect, un pédophile multirécidiviste de 43 ans, actuellement incarcéré en Allemagne pour trafic de drogue, qu'elle soupçonne du meurtre de la fillette britannique. Présenté comme "Christian B.", cet Allemand a vécu et travaillé pendant plusieurs années, entre 1995 et 2007, dans la région portugaise de l'Algarve, où la fillette a disparu.

"Pour que la police allemande rende publique cette information, c'est qu'elle doit certainement avoir d'autres éléments", a jugé Rogério Alves. La police allemande, qui a lancé un appel à témoins, n'exclut pas que le suspect soit entré par effraction dans l'appartement des McCann pour y commettre un vol et, une fois sur place, qu'il ait décidé d'enlever la petite fille.

"Nous supposons que la petite fille est morte"

Madeleine McCann a disparu de sa chambre le 3 mai 2007, à quelques jours de son 4e anniversaire, dans la petite station balnéaire de Praia da Luz, dans le sud du Portugal, où elle séjournait en vacances avec sa famille.

Après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, Gerry et Kate McCann, finalement blanchis, la police portugaise avait classé l'affaire en 2008 avant de rouvrir le dossier cinq ans plus tard. "L'investigation criminelle avait été classée mais le dossier restait ouvert (...) A tout moment pouvaient surgir des nouveaux éléments", a indiqué l'avocat.

Hans Christian Wolters, porte-parole du Parquet de Brunswick (Allemagne), a expliqué jeudi que le suspect était soupçonné de meurtre. "Nous supposons que la petite fille est morte", a-t-il indiqué. "C'est une possibilité", a réagi l'avocat portugais des McCann. "Soit le procureur allemand sait que c'est la vérité et il doit expliquer pourquoi. (...) Mais je ne crois pas qu'ils aient des preuves" de la mort de la fillette.

Vous êtes à nouveau en ligne