Diplomatie : l'empoisonnement d'un ex-espion russe trouble les relations entre Londres et Moscou

FRANCE 2

Le journaliste Dominique Derda se trouve en direct de Moscou (Russie) pour commenter le nouvel épisode dans le feuilleton d'espionnage qui oppose le Royaume-Uni à la Russie.

Lundi 12 mars, Londres et Theresa May ont estimé très probable la responsabilité de Moscou dans l'empoisonnement d'un ex-espion. La Russie se dit prête à coopérer avec le Royaume-Uni. "Oui, mais pas dans n'importe quelles conditions. Les Russes réclament l'accès au dossier afin de pouvoir analyser les prélèvements du poison qui a été utilisé et tenter d'en déterminer la provenance. C'est ce que réclame Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, sinon pas question que la Russie réponde à l'ultimatum britannique", rapporte le journaliste Dominique Derda en direct de Moscou.

Des échanges d'information

La fille de l'ex-agent double, contaminée elle aussi, dispose de la nationalité russe. À ce titre, les autorités de son pays peuvent demander à ce qu'on leur communique des éléments de l'enquête. "C'est ce que l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou a dû entendre de vive voix ce matin puisqu'il a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne