Chine : la vidéo sur le traitement des musulmans qui choque

FRANCEINFO

En Chine, des images de membres de la minorité musulmane Ouïghour relance le débat sur le respect des droits de l’homme. Elles provoquent l’indignation et obligent Pékin à s’expliquer.

Des centaines de détenus agenouillés les yeux bandés, menacés par les matraques des forces de l’ordre chinoises. Des images que Pékin aurait bien voulu cacher au reste du monde. Il s’agirait de prisonniers appartenant à la minorité musulmane, les Ouïghours, embarqué de force dans des trains qui rejoindront des camps de détention massive. Authentifiée, cette vidéo prise par drone a fait réagir jusqu’au Premier ministre britannique Boris Johnson.

Des femmes stérilisées ?

Invité sur le plateau de la BBC, l’ambassadeur de Chine à Londres a dû réagir à ces images accablantes, martelant une fois encore la ligne officielle. "La Chine est opposée à toute forme de torture, de persécution et de discrimination de tout groupe ethnique", a expliqué Liu Xiaoming. Diffusée pour la première fois en automne 2019, ces images sont devenues virales mi-juillet, relançant le débat sur le traitement de cette minorité musulmane. Selon des ONG, une politique de stérilisation des femmes seraient en place et plus d’un million de Ouïghours déplacés dans des camps de rééducation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne