Brexit : des entreprises françaises impactées et pas toujours préparées

FRANCE 3

Alors que l’éventualité d’un Brexit dur se précise, toutes les entreprises françaises ne sont pas également préparées.

Les patrons français sont diversement préparés à un Brexit sans accord. Près de Niort (Deux-Sèvres), une industrie fabrique des contre-plaqués en partie exportés outre-Manche. Leur crainte : que la norme sur les produits soit modifiée. La Grande-Bretagne est un marché qui devait doubler pour l’entreprise. Parmi les 320 salariés, certains sont inquiets. Les inquiétudes sont également répandues dans d’autres secteurs. Les vins et spiritueux, par exemple, redoutent le rétablissement des droits de douane. Pour les pêcheurs, c’est l’interdiction des zones britanniques.

Peur d’agir sans visibilité

La Grande-Bretagne : c’est quatre milliards d’excédent commercial pour la France et 30 000 entreprises qui exportent. Problème : deux tiers d'entre elles ne sont pas prêtes à un Brexit dur, selon le Medef. C’est le cas d’un transporteur, qui ne souhaite pas agir sans visibilité. Dans le Pas-de-Calais, un caviste vend 40% de sa marchandise à des Britanniques. Il a donc décidé de réorienter son offre commerciale vers le marché français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne