Football : avant France-Angleterre, le stade de France rend hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester

Les supporteurs anglais chantent dans les tribunes du stade de France avant la rencontre amicale France - Angleterre, au stade de France, mardi 13 juin 2017. 
Les supporteurs anglais chantent dans les tribunes du stade de France avant la rencontre amicale France - Angleterre, au stade de France, mardi 13 juin 2017.  (FRANCK FIFE / AFP)

Avant cette rencontre amicale jouée devant Emmanuel Macron et Theresa May, les joueurs et supporteurs ont rendu hommage, en musique, aux récentes victimes du terrorisme. 

De la musique et du silence. Mardi 13 juin, le stade de France a rendu hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester, juste avant le début de la rencontre amicale entre les équipes de football de France et d'Angleterre. Les sièges de l'une des tribunes de l'enceinte avaient été peints en blanc avec une croix rouge, couleurs du drapeau anglais, en signe de fraternité, tandis qu'une bannière "United with the cities of Manchester and London [unis avec les villes de Londres et de Manchester]" avait été accrochée sur l'une des rambardes.

Le président Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May étaient présents dans la tribune présidentielle, en compagnie des ministres de l'Intérieur et des Sports Gérard Collomb et Laura Flessel, pour assister notamment à la minute de silence prévue avant le coup d'envoi. 

22 personnes ont été tuées dans l'attaque de Manchester, le 22 mai, tandis que 8 personnes, dont trois Français, sont mortes à Londres, le 3 juin. Voici quelques instants phares de l'hommage qui leur a été rendu. 

De la Britpop... 

Avant le coup d'envoi, l'arrivée des joueurs sur le terrain s'est effectuée sur le titre du groupe mancunien Oasis Don't look back in anger, joué par les musiciens et le choeur de la Garde Républicaine.

Ce titre (traduit par "ne regarde pas le passé avec colère") est un tube du groupe dont la ville a été frappée deux semaines plus tôt par un attentat à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande. 

Dans le public, les spectateurs ont immortalisé ce moment émouvant, pendant lequel se sont époumoné les supporteurs britanniques.

Des hymnes... 

Le protocole habituel, qui voit l'équipe visiteuse entonner son hymne avant celui de l'équipe à domicile, a été bouleversé, dans le cadre de cet hommage. Exceptionnellement, God Save The Queen, l'hymne anglais, a été joué après La Marseillaise, rappelant l'initiative de la fédération anglaise avec l'hymne français lors du match amical à Wembley, pour marquer l'hommage aux victimes des attentats de Paris, en novembre 2015.

Pour permettre aux supporteurs français de chanter avec les Anglais, les paroles, dans la langue de Shakespeare, ont défilé sur un écran géant. 

Et du silence... Enfin, pendant la minute de silence précédent le coup d'envoi, les joueurs des deux équipes se sont rassemblés autour du rond central, mêlés les uns aux autres en signe d'unité.

Vous êtes à nouveau en ligne