Attentat de Londres : en trois mois, le Royaume-Uni a été touché par trois attaques terroristes

Des personnes abritées sous des couvertures de survie quittent le quartier du London Bridge après l\'attaque, le 3 juin 2017 à Londres (Royaume-Uni).
Des personnes abritées sous des couvertures de survie quittent le quartier du London Bridge après l'attaque, le 3 juin 2017 à Londres (Royaume-Uni). (CHRIS J RATCLIFFE / AFP)

La nouvelle attaque perpétrée à Londres s'inscrit dans un cycle de violences terroristes au Royaume-Uni.

Série noire. Le Royaume-Uni n'a pas eu le temps de panser ses plaies qu'il est à nouveau frappé par une tragédie. Samedi 3 juin, un nouvel attentat a ôté la vie à au moins sept personnes, après les attentats du 22 mars à Londres et du 22 mai à Manchester. Depuis 2005 et la guerre en Irak, le Royaume-Uni a été touché par sept attentats, mais le rythme s'est accéléré ces derniers mois avec trois attaques en moins de trois mois. Rappel.

>> Attaque terroriste de Londres : suivez notre direct

22 mars 2017 : 5 morts près du Parlement de Westminster, à Londres

Le 22 mars, un homme fonce dans la foule avec son véhicule sur le pont de Westminster, qui enjambe la Tamise en face de Big Ben. Il renverse plusieurs personnes, puis sort de son véhicule pour poignarder mortellement un policier devant le Parlement.

L'attaque a fait cinq morts. Son auteur, Khalid Masood, un citoyen britannique converti à l'islam, a été abattu par la police. L'attentat est revendiqué par le groupe Etat islamique, mais Scotland Yard déclare ne pas avoir "trouvé de preuve d'une association" de Masood avec l'EI ou avec Al-Qaïda.

22 mai 2017 : 22 morts à la sortie d'un concert à Manchester

Le 22 mai, un jeune Britannique d'origine libyenne, Salman Abedi, se fait exploser avec une puissante bombe à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande à la Manchester Arena, une grande salle de cette ville du nord-ouest de l'Angleterre.

Bilan : 22 personnes tuées et 116 blessées, dont de nombreux enfants et adolescents. L'attentat est revendiqué par l'EI. Les enquêteurs ont désormais la conviction que Salman Abedi n'a pas agi seul : "Il est très clair qu'il s'agit d'un réseau sur lequel nous enquêtons."

3 juin 2017 : au moins 7 morts après une attaque dans le centre de Londres

Le 3 juin, Londres bascule une nouvelle fois dans l'horreur. Vers 22 heures, une camionnette déboule et percute un groupe de piétons sur le London Bridge. Le van s'encastre dans une clôture. Trois hommes se précipitent alors vers les terrasses et poignardent les passants. Selon des témoins, ils accompagnent leurs gestes au cri de "c'est pour Allah". Les trois assaillants ont été abattus lors de ces attaques qualifiées de "terroristes" par les autorités.

Vous êtes à nouveau en ligne