Attaque de Londres : nouvelles perquisitions et arrestations

France 2

L'attentat a été revendiqué par l'Etat islamique le dimanche 4 juin. Ce matin, les enquêteurs poursuivent les investigations à Londres.

Ce lundi 5 juin, de nouvelles perquisitions ont eu lieu dans l'est de Londres. Plusieurs personnes ont été arrêtées ce matin, une douzaine d'autres hier. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque de samedi 3 juin. Selon son communiqué, les trois assaillants abattus constituaient une cellule dormante de l'organisation. Le van blanc qu'ils ont utilisé pour faucher les passants sur le London Bridge a été minutieusement inspecté par la police scientifique. Dans le quartier où ont eu lieu les perquisitions, certains habitants croient connaître l'un des terroristes. Connu pour sa radicalisation, il aurait déjà été dénoncé pour avoir tenté d'embrigader des enfants. "Vendredi, on a vu un van blanc devant chez lui, il gênait le passage. On pensait qu'il préparait un déménagement", explique un homme à France 2.

Les terroristes étaient sous surveillance

Selon la presse britannique, les services de renseignement surveillaient les trois hommes depuis quelque temps. "Il n'y a aucun doute que nous devrons nous interroger sur ce que nous savions et sur ce que ces informations signifiaient", a déclaré ce matin Cressida Dick, porte-parole de la police de Londres. Dans le centre de Londres, les mesures de sécurité sont en cours de renforcement. Des blocs de béton et barrières ont été installés depuis ce matin pour protéger le trottoir dans le quartier de Big Ben.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne