Qui était Khalid Masood, l'auteur de l'attaque de Londres ?

La police au travail aux abords du Parlement britannique, jeudi 23 mars 2017, au lendemain de l\'attaque qui a coûté la vie à trois personnes, dont un policier.
La police au travail aux abords du Parlement britannique, jeudi 23 mars 2017, au lendemain de l'attaque qui a coûté la vie à trois personnes, dont un policier. (NEIL HALL / REUTERS)

L'homme est un Britannique de 52 ans, déjà condamné à plusieurs reprises.

L'assaillant de Londres a été formellement identifié. Il s'agit de Khalid Masood, un Britannique de 52 ans. Il "ne faisait l'objet d'aucune enquête en cours", a précisé la police, mais a été condamné à plusieurs reprises.

>> Suivez la situation en direct au lendemain de l'attaque de Londres

Mercredi 22 mars, cet homme barbu et vêtu de noir a lancé sa voiture contre la foule sur un trottoir du pont de Westminster tuant deux personnes et en blessant plusieurs dizaines. Il a ensuite poignardé à mort un policier dans la cour du Parlement avant d'être abattu par la police.

Franceinfo fait le point sur l'identité de l'homme responsable de l'attaque. 

Né en 1964 en Angleterre

L'homme à l'origine de l'attaque de Londres, mercredi 22 mars, est un Britannique de 52 ans. Il a été identifié comme Khalid Masood, selon la police métropolitaine de Londres. Il est né le 25 décembre 1964 dans le comté de Kent, dans le sud-est de l'Angleterre, et vivait depuis peu dans les West Midlands, dans le centre du pays. Il était aussi connu sous plusieurs pseudonymes, selon Scotland Yard.

Condamné à plusieurs reprises

Khalid Masood "ne faisait pas l'objet d'enquêtes en cours et les services de renseignement ne possédaient pas d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste", a  indiqué la police. Pour autant, il était connu des services de police pour des faits d'agression, y compris avec coups et blessures, de détention et usage d'armes et de troubles à l'ordre public. Il avait été condamné pour la première fois en 1983 pour vandalisme. Sa dernière condamnation date de 2003, pour détention d'un couteau. Il n'a jamais été condamné pour des faits de terrorisme.

Soupçonné d'"extrémisme violent"

Devant le Parlement britannique, jeudi 23 mars, la Première ministre britannique, Theresa May, a indiqué que Khalid Masood avait été surveillé par le MI5 "pour des soupçons d'extrémisme violent". Il n'était toutefois plus surveillé quand il est passé à l'acte. "C'était une figure secondaire (...). Il n'était pas dans le radar des services de renseignement ces temps-ci", a précisé Theresa May.

Jeudi 23 mars en début d'après-midi, le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué l'attaque via son organe de propagande, Amaq. Elle a présenté l'assaillant comme un "soldat de l'Etat islamique". Khalid Masood a "été inspiré par le terrorisme international", selon le chef de l'antiterrorisme britannique, Mark Rowley.