DIRECT. Un homme blessé dans l'attaque de Londres est décédé, portant le bilan à 4 morts

La police au travail aux abords du Parlement britannique, jeudi 23 mars 2017, au lendemain de l\'attaque qui a coûté la vie à trois personnes, dont un policier.
La police au travail aux abords du Parlement britannique, jeudi 23 mars 2017, au lendemain de l'attaque qui a coûté la vie à trois personnes, dont un policier. (NEIL HALL / REUTERS)

Cet homme de 75 ans était maintenu artificiellement en vie, et a succombé à ses blessures après l'arrêt des soins, explique la police.

Le bilan de l'attaque de Londres s'alourdit, avec le décès d'une quatrième victime. Un homme de 75 ans a succombé à ses blessures, après l'arret des soins, a annoncé la police de Londres sur Twitter, jeudi 23 mars. Au moins une autre victime se trouve entre la vie et la mort, et cinq sont dans un état grave, selon un précédent bilan de la police.

L'assaillant identifié. Khalid Masood, 52 ans, était connu des services de police pour des faits d'agressions – y compris avec coups et blessures – de détention et usage d'armes et de troubles à l'ordre public. Il avait été condamné pour la dernière fois en 2003 pour détention d'un couteau, mais jamais pour des faits de terrorisme.

Huit personnes ont été interpellées dans la nuit de mercredi à jeudi, à Londres et Birmingham. Elles étaient soupçonnées de préparer des actes terroristes, indique la police de Londres dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte par la section antiterroriste du parquet de Paris pour tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste. Trois lycéens français se trouvent en effet parmi les blessés. En voyage scolaire, ces adolescents du lycée Saint-Joseph de Concarneau ont été fauchés par la voiture sur le pont de Westminster. Leurs pronostics vitaux ne sont pas engagés, mais deux d'entre eux sont dans un état grave.

Vous êtes à nouveau en ligne