VIDEO. Vote sur la Syrie : Glavany invite Hollande à "prendre ce risque" comme Mitterrand

Vote ou pas vote au Parlement ? La question se pose, à quelques heures du débat parlementaire sur la Syrie qui se tient mercredi 4 septembre. Invité du débat du Grand Soir 3, le socialiste Jean Glavany s'est dit favorable à un vote.

Jean Glavany souhaite un vote sur la Syrie. "Rien n'oblige le président à faire un vote d'un point de vue constitutionnel mais c'est toujours mieux qu'il y ait un vote", a déclaré  le député PS, membre de la commission des Affaires Etrangères à l'Assemblée, invité du débat du Grand Soir 3 animé par Louis Laforge. Face à lui, Thierry Mariani, vice-président de l'UMP,  et l'ancien président de Médecins Sans Frontières, Rony Brauman.

"Comme parlementaire, je préfèrerais qu'il y ait un vote. Et d'ailleurs, comme vieux mitterrandiste, je dirais Mitterrand l'a fait en 1991 à propos de l'Irak et il a eu raison à un moment de prendre ce risque (...) L'opinion et l'histoire lui ont été reconnaissants de ce risque", a ajouté Jean Glavany. Mais, insite-t-il, il faut que le débat soit "démocratiquement serein".

Si un tel vote avait lieu, Thierry Mariani a indiqué qu'il s'opposerait à une intervention en Syrie parce que "c'est l'intérêt de la France". "L'action militaire doit être au service d'une action politique et d'une solution politique. Je ne la vois pas. C'est pour ça que je voterais contre". Un débat parlementaire, sans vote, est organisé mercredi 4 septembre.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne