VIDEO. Un convoi d'aide humanitaire bombardé en Syrie

Le convoi, organisé par l'ONU et le Croissant-Rouge syrien, devait livrer des médicaments, des couvertures et de la nourriture à 78 000 civils d'Orum Al-Koubra, cité ravagée par les combats.

La trêve a pris fin et, après une semaine d'un fragile répit, la Syrie a replongé dans la guerre. Dans la nuit de lundi à mardi 20 septembre, des frappes ont touché un convoi d'aide humanitaire destiné aux habitants des zones assiégées, près d'Alep, la grande ville du nord du pays.

Les aviations syrienne et russe accusées

Le convoi était organisé par l'ONU et le Croissant-Rouge syrien. Il devait livrer des médicaments, des couvertures et de la nourriture à 78 000 civils d'Orum Al-Koubra, cité ravagée par les combats. Selon un habitant du secteur, contacté par Reuters, les camions ont été atteints par cinq missiles, alors qu'ils stationnaient dans le centre du Croissant-Rouge de la ville.

Douze employés du Croissant-Rouge et chauffeurs de camion ont été tués, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La fédération du Croissant rouge et de la Croix rouge a avancé un bilan plus lourd : environ 20 morts. Le raid a endommagé au moins 18 des 31 véhicules a précisé le porte-parole de l'ONU. Le bâtiment de l'ONG a également été touché.

L'OSDH n'était pas en mesure de préciser de quelle nationalité étaient les avions ayant mené ces frappes. Mais aucun groupe rebelle syrien ne dispose de force aérienne. L'émissaire des Nations unies pour la Syrie a vivement condamné ce bombardement, soulignant que le convoi s'était ébranlé au terme de longues négociations avec le gouvernement de Bachar Al-Assad. Après cette frappe, le porte-parole de l'ONU a annoncé la suspension de ses convois humanitaires.

Vous êtes à nouveau en ligne