Syrie : Palmyre, un joyau antique abîmé par la guerre

F. GENAUZEAU / S. GUILLEMOT - FRANCE 2

L'un des sites les plus spectaculaires du Proche-Orient a été abîmé et pillé lors des affrontements entre le régime syrien et les rebelles, l'an dernier.

C'est un site où les touristes du monde entier se pressaient, il y a encore quelques années. L'oasis et l'antique cité de Palmyre (Tadmor en arabe), célèbre pour sa colonnade romaine, ne sont désormais accessibles que sous escorte de l'armée syrienne. "Certaines colonnes ont été abîmées par des tirs de roquette" lors de combats en fin d'année dernière, raconte le directeur du musée de Palmyre, Khalil Al-Hariri, rencontré sur place par une équipe de France 2. Il se souvient de son retour sur le site, après les affrontements, en découvrant l'ampleur des dégâts : "J'ai éclaté en sanglots et je me suis effondré, c'est un patrimoine qui appartient au monde entier et nous avons pour mission de protéger ce qu'on nous a donné", confie-t-il. 

300 sites endommagés ou pillés

Une route a aussi été ouverte par l'armée au milieu du site, et dans la nécropole, plusieurs tombeaux ont été endommagés. "Des pillards sont entrés pour voler des tableaux et les statuettes entreposées depuis des siècles", ajoute le directeur du musée, qui tente de remettre la main sur les trésors disparus. Il dénonce le comportement des acheteurs de ces pièces, qui encouragent les pilleurs.
Près de 300 sites du patrimoine culturel, d'une valeur inestimable pour l'humanité, ont été détruits, endommagés ou pillés en trois ans de guerre en Syrie, selon l'ONU, qui a étudié des images satellitaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne