VIDEO. François Hollande temporise sur le dossier syrien

France 2

Le président français a annoncé qu'il attendrait la décision du Congrès américain et le rapport des inspecteurs de l'ONU avant toute intervention militaire contre le régime de Damas.

François Hollande a annoncé, vendredi 6 septembre, que la France attendrait le rapport des inspecteurs de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 août en Syrie avant de lancer toute action militaire contre le régime de Bachar Al-Assad.

"Nous allons maintenant attendre la décision du Congrès (…) puis le rapport des inspecteurs, et au vu de ces éléments, j'aurai à prendre, là encore, des décisions", a déclaré le président français, lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg (Russie). Il a répété cette position à plusieurs reprises. Le Congrès américain doit débattre du sujet à partir du 9 septembre.

Le président a précisé que ces informations lui permettraient de prendre de nouvelles décisions et qu'il en informerait alors le pays. Il a aussi précisé que ses partenaires, notamment européens, comprenaient cette position.

Vous êtes à nouveau en ligne