VIDEO. Syrie : Omran, l'enfant ensanglanté qui donne un visage à Alep bombardée

AMC / YOU TUBE

L'image de cet enfant a déjà été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Difficile d'oublier ce visage d'enfant en sang, sauvé des décombres de sa maison bombardée par les aviations syrienne et russe, dans les faubourgs d'Alep (Syrie), mercredi 17 août. Omran a 5 ans et personne ne sait ce qu'il est advenu de ses parents, rapporte le journaliste Peter Farquar sur l'édition australienne de Business Insider (en anglais). Les sauveteurs, précise le Telegraph, ont soigné l'enfant blessé à la tête et il est ressorti de l'hôpital dans la soirée.

Mais l'image de ce petit garçon a déjà été partagée des milliers de fois sur Twitter et pourrait devenir le symbole de l'horreur vécue par les civils des quartiers rebelles d'Alep. D'autant que la rébellion, toujours selon Raf Sanchez, le correspondant du Telegraph, entend désormais faire d'Omran "son représentant dans le monde".

Les quartiers rebelles sous une pluie de bombes

Divisée entre quartiers rebelles à l'est et zones pro-Bachar Al-Assad à l'ouest, la ville d'Alep est assiégée depuis des semaines par l'armée syrienne et ses alliés russes. Les bombardements se sont intensifiés lorsque des forces rebelles ont réussi à briser le siège auquel étaient soumis leurs secteurs dans la ville, le 6 août. "Depuis cinq ans, on estime à plus de 300 000 le nombre de Syriens tués dans la guerre civile syrienne et il est impossible de savoir combien de civils sont morts dans les bombardements d'Alep ces dernières semaines", explique Raf Sanchez. 

Vous êtes à nouveau en ligne