VIDEO. Les bombardements d'Alep filmés de l'intérieur

Dans la deuxième ville de Syrie, les bombardements s'intensifient sur les habitants pris au piège. Pour "Envoyé spécial", des civils opposants au régime filment la vie quotidienne sous les bombes, au péril de leur vie. Extrait.

Depuis quelques semaines, des civils opposants au régime filment, pour "Envoyé spécial", la vie quotidienne sous les bombes, au risque de leur vie. Dans cet extrait, Ahmed, le cameraman, vient d'être victime d'un bombardement. Il était chez un ami en train de préparer les appareils en buvant du thé. Ils entendent un vrombissement d'avion inhabituel et, d'un coup, l'obscurité les engloutit.

Dans l'explosion, Ahmed est blessé à la jambe. Son ami Basel, couvert de décombres, a pris la caméra et filmé la panique. 

Ahmed peut perdre sa jambe faute de soins

Sur ces images chaotiques, trois hommes se chargent de sortir Ahmed des ruines de la maison bombardée, tout en appelant au secours. Le jeune homme sera heureusement le seul blessé ce jour-là.

Quelques jours plus tard, plâtré et immobilisé, Ahmed raconte qu'il n'arrêtait pas de hurler : "Ma jambe ! Ma jambe ! Je pensais qu'elle était coupée, et que je l'avais perdue." Un risque qui n'est malheureusement pas à écarter, faute de soins : le régime syrien bombarde systématiquement les hôpitaux.

Extrait de "Alep, au cœur de la guerre", un reportage de Wandrille Lanos et Marielle Krouk, à voir dans "Envoyé spécial" le 1er décembre 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne