VIDEO. Intervention en Syrie : Guigou veut "aller au fond du débat"

Francetv info

La présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée approuve le fait que le Parlement français discute d'une opération militaire. Mais elle ne veut pas d'un vote.

Discuter oui, voter non. C'est ce qu'Elisabeth Guigou a clamé mercredi 4 septembre sur France 2. Invitée de l'émission "Les 4 Vérités", la présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée s'est ainsi exprimée sur la demande faite par certains parlementaires de soumettre une possible intervention française en Syrie au vote du Parlement. Une perspective que l'ancienne ministre socialiste ne voit pas d'un bon œil, alors qu'un débat sur la question doit avoir lieu à l'Assemblée, mercredi après-midi.

"C'est très bien que nous puissions aller au fond du débat sur les raisons d'intervenir et sur les perspectives d'une solution politique, a ainsi expliqué la député de Seine-Saint-Denis. L'idée d'un vote des parlementaires, elle, ne tient pas d'après Elisabeth Guigou, car l'engagement des forces armées est constitutionnellement une prérogative du président de la République. "C'est un débat dans le débat, des considérations qui procèdent de considérations un peu plus politiciennes, par exemple du côté de l'opposition, ils sont divisés, ça se voit, sur ce sujet comme sur d'autres, alors c'est évidemment tentant d'opérer une dérivation."

Vous êtes à nouveau en ligne