VIDEO. Syrie : déluge de feu et panique dans les rues d'Alep

Benoît Zagdoun

L'armée poursuit son offensive sur la deuxième ville du pays. Les rebelles, retranchés dans plusieurs quartiers, affirment avoir repoussé l'assaut. Les civils, eux, fuient les combats.

L'offensive est entrée dans sa deuxième journée, dimanche 29 juillet. L'armée fidèle au régime de Bachar Al-Assad tente de reprendre le contrôle d'Alep, deuxième ville du pays située à 355 km au nord de Damas. Les combattants de l'opposition syrienne sont retranchés dans plusieurs quartiers de la métropole.

Les bombardements par hélicoptères et à l'artillerie lourde ont jeté dès samedi des milliers d'habitants sur les routes. Les civils cherchent refuge dans les secteurs de la ville relativement épargnés par les combats ou dans les villages contrôlées par la rébellion. Les insurgés disent avoir résisté pour la deuxième journée consécutive aux assauts des chars de l'armée sur leur bastion du quartier de Salaheddine.

Vous êtes à nouveau en ligne