VIDEO. Syrie : à Damas, la vie continue malgré la guerre

FRANCK GENAUZEAU-STEPHANE GUILLEMOT/FRANCE 2

Embouteillages, parcs bondés, commerçants au travail : Damas n'offre pas un paysage de champ de bataille... Pourtant, chaque jour, des dizaines d'explosions continuent de retentir dans la ville.

En Syrie, les apparences peuvent être trompeuses. Embouteillages, policiers pour faire la circulation et même radars automatiques, à première vue, rien n'indique que Damas est une ville en guerre. "Il n'y a vraiment pas de raison d'être inquiet", témoigne un automobiliste. "On n'a pas peur de la guerre", renchérit un autre avant d'ajouter : "Que Dieu protège le pays et Bachar Al-Assad."

Si la circulation est dense, c'est aussi en raison des check-points militaires omniprésents, que les médias ne sont pas autorisés à filmer. Malgré la situation, les habitants se pressent dans les parcs de la ville pour une sieste, un rendez-vous galant ou une balade en famille, comme si de rien n'était.

Pourtant, des explosions se produisent par dizaines chaque jour dans la capitale syrienne. A deux kilomètres de la vieille ville, les combats sont violents entre l'armée et les rebelles. Les Syriens interrogés par France 2 se disent invariablement favorables au régime. Ils suivent l'actualité du G20 sans illusions : "L'Amérique va nous frapper, mais je n'ai pas peur." La résignation et le fatalisme dominent dans les sentiments des témoins de cette guerre.

Vous êtes à nouveau en ligne